La Grande Course du Grand Paris

 21 mai 2017


  La Grande Course du Grand Paris est un parcours urbain sur 10 kilomètres reliant l'Hotel de Ville de Paris au Stade de France pour porter la candidature de la France aux Jeux de 2024.


Merci pour le récit de Jaseem :


DES PETITES FOULÉES POUR UN GRAND PARI :

Nous étions 5 en ce matin ensoleillé, d'un dimanche pas comme les autres. Mariam B, et Karim H, Mina F, Olivier et moi-même avons pris le départ de la Grande Course du grand Paris en vue de l'obtention des jeux de 2024.

Après un lever plus que matinal, nous voilà arrivés au village de départ à l'Hôtel de Ville où 5500 forçats du pavé en faisait de même.

Incités à quelques gesticulations inspirées de la gym suédoise sur fond de musique de mauvais goût, nous nous sommes échauffés tant bien que mal. Puis, c'était l'instant hippique offert par des danseurs à cheval.

Enfin, le moment tant attendu a sonné et nous nous sommes élancés à l'assaut des 10 km qui devaient nous conduire au Stade De France. Que c'est grisant d'avoir les grandes avenues pour soi, le bitume nous appartenait le temps de cette course comme les jeux de 2024 le seront à Paris.

Pas de bruit de moteur encore moins d'odeur d'essence, le temps semblait suspendu tant le calme qui s'en dégageait était olympien.

Nous dévalions les artères, la place de la République, les quais du canal Saint-Martin et du canal Saint-Denis et avalions les 10 km en nous délectant.

Le parcours était rapide excepté les quelques " coups de culs " qui nous permettaient de franchir les cours d'eau.

J'étais entre de bonnes mains, celles d'Olivier avec qui j'ai couru pour la première fois et qui n'a cessé tout le long de me distiller ses conseils toujours avisés. Mina nous ouvrait le chemin et les esprits distraits n'avaient qu'à bien se tenir. Je n'oublie pas Mariam et Karim qui nous devançaient d'une centaine de mètres et que nous avons rejoint à l'arrivée. J'ajoute à cela les encouragements innombrables des autres joggers et vous comprenez que nos mémoires n'effaceront pas ce moment de partage.

Enfin, après une série d'escaliers, un virage droite à 180°, encore quelques mètres et nous nous engouffrons dans les souterrains du Stade de France. Allez ! plus que 800 mètres et nous aurons gagné le graal que nous lorgnions secrètement : fouler la piste que tant d'illustres sportifs grands hommes de leur discipline ont rendu éternelle.
200 mètres durant lesquels nous brandissons le drapeau olympique avec Mina.
200 mètres durant lesquels je me remémore les exploits réalisés par les gladiateurs des temps modernes. Parmi eux comment ne pas citer : Hicham El Guerrouj et Mehdi Baala dans un incroyable Mano à Mano sur 1500m, Eunice Barber et son titre sur son dernier saut ou encore Usain bolt et Haile Gebrselassie. Évidemment, au milieu, il y a ce terrain de foot indissociable de Zinédine Zidane et ses deux buts pour l'Histoire.
Émotion, convivialité et dépassement ont perpétué l'esprit olympique en ce dimanche 21 mai.

Jaseem, celui qui n'a rien vu de la course mais qui en parle comme s'il y était !


et merci pour le récit et les photos de Mina et Olivier :

Donc premier 10 km pour Monsieur, encadré par moi et Olivier.
Ambiance décontractée avant le départ toutefois. Peu de place pour nous échauffer une fois entrés dans le "parc à bestiaux", mais de quoi faire quelques longueurs tout de même.
Départ à l'heure avant tout le monde, mais aux côtés de l'élite tout de même (à noter qu'avec Mariam, Jaseem était le seul handisport). Ce qui fait que durant 5 ou 6 kilomètres, nous avions les artères parisiennes et les quais du canal St Martin quasiment pour nous tous seuls et c'était plutôt cool !
Mr Jaseem est parti à une bonne allure, environ 5'50 au km pour fléchir un peu à mi parcours (6'10") mais pour reprendre peu a peu le rythme sur le dernier tiers (6'). Coatching actif pour Jaseem avec Olivier (allure, parcours, posture, conseils sur une foulée plus économique) pendant que je faisais, parfois de très vive voix, le ménage auprès des divers obstacles courants munis de dossards eux aussi mais qui ne dégageaient pas le chemin assez vite.
Un bref ravitaillement, au passage, sur lequel nous n'avons vu aucune de ces fameuses "bulles d'eau" dont l'organisation nous ventait les bienfaits au départ, mais bon....l'important restait de faire un temps qui servirait de référence à notre coureur néo compétiteur pour la suite de sa saison sportive.
Au final, 57'42 au 10 km, soit bien au dessous de la barre de l'heure, mais aussi un tour de piste mémorable dans le Stade de France avec un grand drapeau des J.O. Paris 2024 brandit à bout de bras, une longue interview à l'arrivée pour Jaseem (qui n'a pas engueulé la speakrine, c'est à préciser...). Par contre, tout le long du parcours, de nombreux encouragements et des jalonneurs très investis et pros. C'en sont suivis un joyeux retour en RER et une très très agréable après-midi BBQ rigolade ensoleillée chez moi où toute l'équipe, voir plus, s'est retrouvée pour faire la fête, boire et manger !
Sportivement  Mina et Olivier.

 

Cliquer sur les photos pour agrandir)


Panorama
Panorama

Equipe complète au départ
Equipe complète au départ
Mariam et Mina
Mariam et Mina
Tous médaillés.
Tous médaillés.
Jaseem et Olivier
Jaseem et Olivier
Trio gagnant
Trio gagnant
Jaseem et Mina
Jaseem et Mina
Finishers
Finishers 
Le Grand Stade de France
Le Grand Stade de France

Jaseem et Mina
Jaseem et Mina