Route des Quatre Châteaux - 17 novembre 2019



Récit de Christine
:
 

Le 17 novembre, ma guide Valérie et moi-même avons participé à ce magnifique trail en vallée de Chevreuse, « la route des quatre châteaux ». Un parcours essentiellement en forêt, sur sentiers plutôt faciles, avec quelques côtes bien sympathiques et surtout une ambiance formidable.

Départ de la capitale vers 7h30.  Il nous faut une heure environ pour rejoindre le petit village de Chevreuse où nous prendrons le départ avec environ 3 000 coureurs pour le vingtième anniversaire de la course. Nous sommes accueillies dans des conditions confortables au gymnase (les châteaux ce sera pour plus tard !), où nous pouvons nous changer et laisser nos sacs en consigne. Pour ce trail, deux vagues de départ, les femmes à 9h30 puis les hommes vingt minutes plus tard. Nous sommes les deux seules aux couleurs de « Courir en Duo ». La seule joëlette partira entre les deux vagues des hommes et des femmes. Quant à nous, il est convenu avec les organisateurs que nous partirons quelques minutes avant tout le monde.

Notre départ est donné à 9h25. Nous démarrons sous les applaudissements des spectateurs ou coureurs qui forment une haie sur le bord de la route. Nous rejoignons très vite un chemin puis rentrons dans la forêt où nous sommes seules pour l’instant, puis nous sommes rapidement rattrapées par les championnes qui nous doublent à vive allure. Le relief devient un peu plus escarpé et nous entamons une première côte. Nous sommes encouragées régulièrement et l’atmosphère est très cordiale. Nous pouvons savourer les magnifiques couleurs dorées de l’automne. Nous avons parcouru bientôt cinq kilomètres et arrivons au premier château de Mauvières où nous sommes accueillies par un petit groupe de musiciens en costumes qui jouent du cor de chasse.

Nous contournons la demeure royale pour entamer une descente qui malheureusement ne durera pas car de nouvelles côtes nous attendent. Bientôt arrive un chemin très pentu et boueux propice aux glissades. Le sentier se rétrécit et il faut passer les uns derrières les autres, dans la bonne humeur, sans bousculades et avec encore de nombreux encouragements.

Nous voici arrivées au château de Breteuil, remarquable paraît-il pour ses animations sur les contes de Perrault. L’ambiance est toujours festive. Peu après, le ravitaillement, nous repartons pour un parcours vallonné mais un peu plus doux et au douzième kilomètre, nous passons devant le château de Méridon. A l’occasion, une des participantes nous fait remarquer les magnifiques ornements architecturaux. Une vraie vie de châtelaines ! Hormis la tenue qui commence à être criblée de boue. Mais nous ne sommes pas là seulement en touriste ! Il faut repartir mêmes si les jambes se font lourdes. 

La dernière partie du parcours est en descente un peu raide. Valérie ne tarit pas de « lève, racine, cailloux…. ». Elle qui craignait que sa blessure lui fasse des siennes semble pourtant en pleine forme. Bientôt le château de Coubertin puis l’arrivée. Nous aurons parcouru un peu plus de 17 kilomètres avec 184 mètres de dénivelé positif et 190 mètres de dénivelé négatif. A l’arrivée, des bénévoles en costumes d’époque font une haie d’honneur et accueillent les coureurs dans la bonne humeur. Le ravitaillement final est la hauteur de la vie de château ! Brochettes, charcuterie et autres gourmandises.

Un parcours magnifique, des encouragements tout au long de la course, une ambiance festive et une organisation parfaite. Seul petit bémol, les sentiers pourront être boueux et glissants s’il a plu beaucoup avant la course, mais je recommande vivement aux amateurs de course nature.

Christine.


(Cliquer sur les photos pour agrandir)